Saturday, January 10, 2015

AHP: Milliers de manifestants dans les rues de Port-au-Prince ce jeudi dans le cadre de la de la dernière phase de l'opération Burkina-Faso: les manifstants s'estiment tout près du but


Port-au-Prince, le 8 janvier 2015  (AHP) – C’est ce jeudi 8 janvier qu’a été lancée, comme annoncé, la dernière phase de l’opération Burkina Faso qui vise à contraindre le président Michel Martelly à la démission.

Des miliers  de manifestants ont ainsi gagné les rues de la capitale à l’appel de plusieurs organisations politiques et populaires de l’opposition., se déclarant persuadés que le chef de l'Etat ne pourra pas résister à la pression.

La manifestation a  démarré, comme à l’accoutumée, devant les vestiges de l’ancienne église Saint-Jean Bosco à La Saline. 

Après avoir traversé plusieurs  quartier populaires dont le  Bel-air, les manifestants ont fait escale devant le siège du parlement au bicentenaire où ils on critiqué les parlementaires qui flirtent, selon eux,  avec le president Michel Martelly pour des privilèges et  pour obtenir la  prorogation de leur mandat qui, en principe, prend fin ce lundi 12 janvier.

AHP: Crise politique: l'avenir du premier ministre désigné Evans Paul toujours hypothétique: les partis politiques de l'opposition auraient refusé d'endosser sa nomination et l'auraient clairement fait savoir au chef de l'Etat

Agence haitienne de presse 

Port-au-Prince, le 8 janvier 2015- (AHP) – Rien n'est encore joué dans le dossier Evans Paul, premier ministre designé ulilatéralement, selon l'opposition, par le président Michel Martelly.

Divers secteurs exerceraient  des pressions de toutes formes, au parlement et ailleurs, en faveur et contre  M.Paul qui circulent aujourd'hui sous haute sécurité, bénéficiant d'une partie importante du back-up de  l'ancien premier ministre forcé à la démission, Laurent Salvador Lamothe

Selon des informations proches des discussions engagées entre le président Michel Martelly et  les partis politiques de l'opposition, ces derniers ne seraient pas prêts à endosser  la nomination de  l'ancien secrétaire géneral de la Convention Unité Democratique (KID) et l'auraient  clairement fait savoir au chef de l'Etat.

Washington Post: Haiti is broken because of intervention

Washington Post - Letter to the Editor
The Dec. 28 editorial “Haiti’s broken politics” concluded that, absent international intervention, Haiti will crumble into anarchy. In fact, Haiti’s crisis is, in large part, a consequence of U.S. and international intervention.
This country has been occupied by U.N. soldiers for more than a decade. And it was U.S. pressure that led to the 2010 elections, months after the earthquake and weeks after the eruption of a virulent cholera outbreak, introduced by those U.N. troops. Fewer than 23 percent of registered voters cast a ballot.

Please Donate to the Haiti Emergency Relief Fund

And Support WIkiLeaks

As well as